Le modèle météo de XC Therm

 

Les prévisions thermiques affichées sur XC Therm viennent du modèle Regtherm. Le Regtherm est un modèle de convection adapté aux besoins des pilotes de planeur, de parapente, de deltaplane et d’aile rigide.

Le Regtherm n’est pas un modèle météorologique indépendant ; il prend plutôt en compte les prévisions d’autres modèles météorologiques numériques (actuellement l’ICON-EU) et les étend avec des paramètres spécifiques aux thermiques tels que le taux de montées et la base des nuages. Ces paramètres sont déterminés en tenant compte des effets et des méthodes suivants :

Au cours des vingt dernières années, le Regtherm a été continuellement amélioré par le physicien atmosphérique et pilote de planeur Dr. Olivier Liechti en étroite collaboration avec le Deutscher Wetterdienst (DWD). Grâce à des calculs sophistiqués et complexes, le Regtherm reste aujourd'hui la référence en matière de prévisions thermiques. Le Regtherm est entre autres utilisé par les services météorologiques nationaux et les ligues de parapente.

Plus d'informations sur le modèle météo de XC Therm sont disponibles dans notre FAQ.

Segmentation en régions homogènes



Les frontières des régions sont définies par la topographie.

Basé sur la structure topographique (vallées, chaînes de montagnes), le Regtherm segmente la carte en régions où des conditions thermiques homogènes sont attendues. Les facteurs de décision importants sont l’altitude du fond des vallées et le volume des vallées le long d’un cours d’eau.

Cette segmentation en régions offre une vue d’ensemble et constitue une nette amélioration par rapport aux modèles météorologiques numériques qui segmentent la carte en grille fixe (p. ex. ICON-EU : 7 km).

Inclusion des valeurs mesurées en direct

L’inclusion de la température et de l’humidité en direct dans le calcul permet au Regtherm de prédire beaucoup plus précisément la base des nuages et la taille des cumulus pour la journée en cours. Plus de détails peuvent être trouvés dans la FAQ.

Le sol humide ralentit le développement des thermiques parce qu’une partie de l’ensoleillement est utilisée pour l’évaporation de l’eau. Par conséquent, le Regtherm considère également les précipitations des derniers jours et des dernières semaines.



Le sol humide absorbe l’énergie solaire pour l’évaporation.

Ombres dues aux nuages



Un halo formé par des cristaux de glace en haute altitude.

Tous les types de nuages réduisent l’ensoleillement, ce qui a une influence directe sur la force des thermiques.

Le Regtherm tient donc compte des nuages à haute, moyenne et basse altitude ainsi que des cumulus en développement au cours de la journée pour le calcul de la vitesse des thermiques.

Influence de la végétation

Au printemps, lorsque les arbres n’ont pas encore de feuilles, et que les pâturages de montagne sont encore bruns, le sol est chauffé par l’ensoleillement plus rapidement qu’en été, lorsque la végétation absorbe une partie de l’énergie solaire pour la transpiration végétale (évaporation de l’eau pour leur refroidissement).

Le Regtherm tient compte de ces effets saisonniers de la végétation sur le développement des thermiques.



Les pentes brunes favorisent le développement thermique au printemps.

Connexion horizontale des régions



Les vents de la vallée transportent de l’air vers les régions plus élevées.

Les débits de compensation tels que les vents de vallée qui sont créés par les dépressions thermiques ont une grande influence sur le développement des thermiques, parce qu’ils transportent la masse d’air humide des régions basses vers les régions surélevées. Cela modifie la composition de l’air au cours de la journée et influence donc les thermiques. Cela entraîne souvent un affaissement de la base des nuages.

Le Regtherm prend aussi en compte les régions voisines plus basses pour le calcul des prévisions dans les régions alpines.